Accueil

Apprenez à danser
la danse Kaoshikii (Kaos'ikii)

Voir page précédente la présentation de la danse Kaoshikii.


Debout les bras en l'air, mains jointes. Les pieds légèrement écartés, on alterne l'appui sur un pied puis l'autre.

Le mouvement des pieds (voir dessin, plus bas) :

On commence en soulevant le pied droit, tout en pliant légèrement le genou gauche et en venant frapper du plat des orteils du pied droit derrière le talon gauche. On repose le pied droit à sa place initiale et on inverse le processus : on plie légèrement le genou droit tout en venant frapper du plat des orteils du pied gauche derrière le talon droit.

Le mouvement du buste :

Debout les bras en l'air, mains jointes, encadrant la tête, on penche le buste vers la droite en trois temps (3 fois 15° environ) puis on remonte en deux temps. On fait alors la même chose à gauche. Puis le buste droit, on étend ses bras devant soi, à l'horizontale (1 temps), ensuite on vient toucher le sol devant soi avec l'extrémité de ses doigts (1 temps) et l'on se redresse (1 temps). On reproduit ces trois temps en arrière en s'inclinant en arrière en deux temps et se redressant en un temps.

Le mouvement final des pieds :

On frappe du plat des pieds, alternativement du droit puis du gauche (les deux représentant un seul temps)

La danse complète :

Debout les bras en l'air, mains jointes, les pieds légèrement écartés. On soulève le pied droit, on plie légèrement le genou gauche en venant frapper avec le plat des orteils du pied droit derrière le talon gauche tout en inclinant légèrement le buste (d'environ 15°) vers la droite. On repose le pied droit et tout en s'inclinant un peu plus sur la droite, on plie légèrement le genou droit tout en venant frapper du plat des orteils gauches derrière le talon droit; on repose le pied gauche et en s'inclinant une derrière fois à droite, on plie légèrement le genou gauche tout en frappant le plat des orteils droits derrière le talon gauche, puis l'on continue ainsi en inversant les pieds tout en se redressant (en deux temps cette fois); s'étant redressé jusqu'à la verticale on repart du côté gauche.
Pour se repérer dans le rythme, on peut réciter en même temps : Bábá (1er temps), nám (2e), Bábá (3e), (4e), valam (5e) (voir dessin). Même chose à gauche.
Puis en face : 1er temps : on place les bras devant soi, à l'horizontale (Bábá), on continue à se pencher, jusqu'à venir toucher du bout des doigts (les paumes toujours jointes) le sol devant soi (nám (2e temps)) et on remonte à la position première en un temps (Bábá (3e temps)). Même chose en arrière : on s'incline en deux temps, on se redresse en un (Bábá (1), nám (2), Bábá (3)). On finit en frappant de la plante entière du pied, alternativement droit et gauche (ké...valam) en un seul temps ; et on recommence. Voir page kiirtan le mantra BÁBÁ NÁM KÉVALAM.

La danse kaoshikii développe la coordination et par là affine mentalement. Elle encourage également la souplesse et la bonne santé.

Dessins des diverses positions de la danse Kaosikii

Une vidéo sur youtube où des jeunes femmes s'exercent à danser Kaosikii : KaosikiiYoutube

Au début, cela peut sembler difficile de tout faire en même temps, car la danse Kaoshikii requiert de la coordination qu'elle développe d'ailleurs. Avec un peu de pratique, si vous essayez, vous danserez kaos'ikii avec grâce et facilité découvrant tout un monde d'harmonies. Par la suite, lorsque vous aurez bien assimilé les mouvements de la danse et que vous pourrez la pratiquer sans réfléchir aux mouvements, vous pourrez y intégrer les idées spirituelles correspondantes qui doivent les accompagner (décrites sur la page danses yoguiques) permettant ainsi à la danse kaos'ikii d'exprimer tout son potentiel.

Consultez les autres danses sur la page danses yoguiques du site

2008-2012. Tous droits réservés